En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour en savoir plus, cliquez ici.

Fermer le bandeau

Cartographie des déploiements

Les opérations menées le 5 avril ont été le préalable au transfert de la bande 700 MHz en faveur du secteur des télécommunications, rendant ainsi possible le déploiement des services de très haut débit mobile sur cette portion de spectre dans les zones où la diffusion de la TNT n’utilise plus ces fréquences. Les fréquences ont été réparties et réattribuées par l’ARCEP entre les différents opérateurs nationaux, comme on peut le constater sur le schéma ci-dessous :

 

 

A partir d’octobre 2017 et jusqu’en juin 2019, les travaux vont consister à déplacer les canaux de diffusion de la TNT (les multiplex) en dehors de la bande des 700 MHz, pour les concentrer sur l’espace restant (bande 470-694 MHz). L’arrêt progressif de la diffusion audiovisuelle pourra alors être mise en œuvre dans cette bande zone par zone, selon le calendrier prévisionnel défini par le CSA. Les opérateurs de téléphonie mobile bénéficiant d’une autorisation d’utilisation des fréquences de la bande des 700 MHz pourront alors déployer leurs services de très haut débit mobile.

 

 

Ce déploiement s’accompagne d’obligations de couverture pour les opérateurs de téléphonie mobile, définies par l’ARCEP pour favoriser l’investissement et l’aménagement du territoire : elles concernent notamment la couverture de 50% de la population des zones de « déploiement prioritaire » et 60 % des trains du réseau ferré régional d’ici janvier 2022.

 

Ces opérations auront néanmoins des conséquences directes pour le téléspectateur :

  • d’une part, à l’instar des déploiements 4G qui ont été initiés dans la bande 800 MHz après le passage au tout numérique de la télévision, les mises en service de sites 4G en bande 700 pourront, dans certains cas, provoquer des pertes de réception de la TNT chez certains téléspectateurs. L’ANFR, en lien avec les opérateurs mobiles, a prévu un système de remédiation qui permet aux téléspectateurs de bénéficier gratuitement de l’intervention d’un professionnel à domicile pour régler le problème, dès lors que ceux-ci contactent le centre d’appel. Une communication ad-hoc est prévue dans ce cadre ;
  • d’autre part, les réaménagements de fréquences de la TNT pourront également entraîner des perturbations ou des pertes de réception. Des aides d’Etat seront accordées aux foyers pour assurer la continuité de réception des foyers qui perdraient tout ou partie des chaînes suite à ces modifications ;
  • enfin, ces réaménagements impliqueront pour les téléspectateurs de faire une nouvelle recherche des chaînes pour retrouver l’ensemble de leurs programmes. Cette manipulation peut s’avérer parfois complexe à réaliser, notamment pour le public âgé. Celui-ci a pu bénéficier de l’assistance des postiers pour réaliser cette opération dans le cadre du passage à la TNT HD, ce qui a fortement contribué à la réussite du passage et à l’adhésion de cette population à l’opération. Toutefois, les textes actuels ne permettent pas de renouveler l’assistance de proximité pour les opérations de réaménagements. Une modification des textes permettant de prolonger l’assistance de proximité aux personnes âgées pendant les opérations prévues entre 2017 et 2019 apparaît opportune, à la lumière des enseignements du passage à la TNT HD.

 

Ces différents dispositifs à destination des téléspectateurs et gérés par l’ANFR devront faire l’objet d’une campagne de communication régionale mise en œuvre avant chaque phase de réaménagements, pour faire connaître les solutions adaptées aux éventuelles difficultés rencontrées par les téléspectateurs.

Consultez également les autres sites de l'ANFR