En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour en savoir plus, cliquez ici.

Fermer le bandeau

Conseils d’installation des équipements

L'arrêt de l'analogique, les émissions en isofréquence (SFN) et la libération des fréquences de la sous-bande pour la téléphonie mobile, nécessitent parfois de modifier les installations de réception. La diffusion en analogique autorisait une baisse importante de la qualité de signal avant que le téléspectateur n'en soit incommodé. Au contraire, la télévision numérique se dégrade brusquement et devient impossible à regarder lorsque les marges ne sont plus respectées.

 

Dans la très grande majorité des cas, la mise en œuvre de la télévision numérique terrestre (TNT) chez un particulier ou un collectif reste simple, il est néanmoins recommandé de respecter quelques règles :

  • Adaptez le gain de la chaîne de réception aux besoins de l'installation, une amplification élevée n'est pas systématiquement nécessaire.
  • Evitez de multiplier les antennes de réception, sauf pour les cas particuliers où c'est indispensable (présence de 2 pylônes de diffusion).
  • Filtrez les installations pour limiter leur bande passante au strict nécessaire, c'est également un moyen de rendre l'installation plus robuste face aux signaux de téléphonie et LTE.
  • Evitez les antennes sous combles lorsque le signal de réception est faible.
  • Chargez les entrées non utilisées des amplificateurs. Attention, les antennes d'intérieures ne permettent pas de bénéficier de la protection de la réception assurée par l'ANFR et le CSA.
  • Le faible gain de l'antenne est parfois compensé par un amplificateur à fort gain. Mais ce composant actif peut être à l'origine de perturbations : n'utilisez donc les amplificateurs qu'avec parcimonie, et toujours en combinaison avec des filtres évitant d'amplifier des signaux parasites. Les équipements qui composent l'installation de réception, depuis l'antenne jusqu'aux prises murales de raccordement du récepteur, relèvent de la responsabilité du téléspectateur dans le cas d'une installation individuelle et de celle du gestionnaire dans le cas d'une installation collective.
  • Les éléments passifs (câbles, antennes) ont une durée de vie limitée et nécessitent donc un contrôle périodique. Ainsi, dès que des points d'oxydation apparaissent sur l'antenne, le mât ou la structure, il faut prévoir leur rénovation ou leur remplacement. Il est alors préférable d'envisager également le changement des câbles (avec, par exemple, une connectique de type F qui assure une meilleure étanchéité radioélectrique de l'installation). Par ailleurs le système de filtrage, s'il existe, doit être adapté aux canaux utilisés, qui peuvent changer en fonction des décisions de planification des fréquences prises par le CSA pour répondre aux nouveaux besoins de diffusion (télévision numérique terrestre, télévision mobile personnelle, télévision en haute définition, télévision locale).
  • Les éléments actifs (amplificateurs de mât, amplificateurs de distribution...) doivent être choisis en fonction des caractéristiques des signaux reçus afin d'éviter, par exemple, la saturation par des signaux trop puissants. La réorientation des antennes est parfois nécessaire pour s'adapter à l'évolution de la planification des fréquences.

Consultez également les autres sites de l'ANFR