En poursuivant votre navigation sans modifier vos paramètres, vous acceptez l'utilisation des cookies pour améliorer le fonctionnement de notre site.
Pour en savoir plus, cliquez ici.

Fermer le bandeau

La bande 700 MHz : Les enjeux

Le passage à la TNT Haute Définition (abandon de la norme de diffusion MPEG-2 au profit de la seule norme MPEG-4) marque le premier pas dans le changement d’utilisation de la bande de fréquences 694-790 MHz dite « bande des 700 MHz ». 

 

Auparavant, dans la plupart des pays d’Europe, et en France notamment, la TNT est diffusée sur les fréquences allant de 470 à 790 MHz. L’utilisation exclusive de la norme MPEG-4 permet à présent de limiter cette diffusion sur un intervalle de fréquence plus restreint (470-694 MHz). La bande ainsi libérée (694-790 MHz) peut être affectée aux services mobiles de très haut débit. Ceci se déroulera en plusieurs étapes, entre avril 2016 et juin 2019.

 

Auparavant les 25 chaînes nationales gratuites de la TNT étaient diffusées sur 8 multiplex dans la bande de fréquences 470-790 MHz (les fréquences variant localement selon les zones de desserte des relais de télévision). Parmi ces 25 chaînes, 10 étaient diffusées en haute définition (HD – norme MPEG-4). En arrêtant la norme MPEG-2 et en généralisant la norme de diffusion MPEG-4, plus récente et plus performante, il est maintenant possible d’obtenir une meilleure qualité d’image tout en consommant moins de fréquences.  Ainsi tous les foyers hertziens reçoivent désormais les 25 chaînes de la TNT en qualité HD. 

 

Cette opération répondait à une double exigence : celui des opérateurs mobiles pour le haut débit, et celui du secteur audiovisuel. L’augmentation considérable du trafic de données mobiles sur Internet avec l’usage toujours croissant des smartphones et tablettes (compris entre +40% et +78% par an) implique nécessairement de nouveaux besoins en matière de fréquence. La diffusion HD est un enjeu pour le secteur audiovisuel, toujours en quête de modernisation et de développement dans la qualité du rendu de l’image.  

Ancienne composition des multiplex

Consultez également les autres sites de l'ANFR